Bienvenue sur le site de la commune de Villefagnan

Discours de Monsieur le Maire, Pascal BOEUF, du vendredi 12 janvier 2018
VOEUX COMMUNE DE VILLEFAGNAN

Bonsoir à toutes et à tous,

Mesdames et Messieurs les Élus, Mesdames et Messieurs, Chers amis,

Je tiens bien évidement à vous remercier très chaleureusement pour votre présence ce soir à mes côtés. Je tiens également à présenter les excuses de Monsieur le Sous-Préfet Jean-Paul Mosnier, de Monsieur Jérôme Lambert Député de la Charente, tous les deux retenus aux vœux à la Sous-Préfecture de Confolens mais également des Sénateurs, Madame Nicole Bonnefoy et Monsieur Michel Boutant.

Cette traditionnelle cérémonie des vœux va se dérouler de manière un peu différente aux précédentes années ; en effet, j’ai fait le choix d’inviter ce soir tous les habitants de Villefagnan. Il est important pour moi de pouvoir m’adresser au plus grand nombre d’entre vous afin de pouvoir vous communiquer le message qui va suivre.

Mon intervention va se dérouler en 2 étapes :

1er point, tout d’abord, le discours qui va balayer les principales réalisations 2017 ainsi que quelques projets futurs. Sans être exhaustif, je vais m’efforcer d’aborder des sujets importants pour notre présent mais également pour notre avenir. En quelque sorte je vais vous tracer le fil rouge qui guidera ma ligne de conduite jusqu’à la fin du mandat. Vous y trouverez également des analyses personnelles dénuées de démagogie ; j’ai envie de vous parler  sans filtre, de vous parler avec mon cœur, bref, de vous parler vrai !

2ème point, remise de Médailles

Mais avant de commencer, présentation rapide des membres du Conseil Municipal qui vont rester avec moi pendant cette cérémonie des vœux.

1° DISCOURS
Tout d’abord, pour commencer, je souhaite publiquement remercier Christiane Prévost à qui je viens de succéder en tant que Maire. Christiane s’est beaucoup investie pour notre Commune ; tout d’abord Secrétaire Principale à la Mairie pendant plus de 30 ans, puis lors de sa retraite, elle fut élue en 2008 au sein du Conseil Municipal de Villefagnan ; elle succède à Edgard Saulnier en 2010 en devenant Maire puis en 2012 Conseillère Générale. Aujourd’hui, Christiane reste à nos côtés en tant que Conseillère Municipale ; je sais que sa connaissance de la Commune et son expérience des dossiers seront de précieux atouts pour m’aider dans ma nouvelle mission.

Voilà, je tiens une nouvelle fois à vous remercier Christiane pour votre dévouement et votre engagement  au sein de notre Commune de Villefagnan.

Je vais procéder à un très bref tour d’horizon sur le délicat contexte national et international pour revenir ensuite à des choses plus proches de nous mais aussi plus positives et plus optimistes.

L’inquiétude sur la montée du djihadisme, tout comme celui du nationalisme, les tensions entre les États-Unis et la Corée du Nord, les guerres qui forcent les migrants à quitter leurs pays, le BREXIT…, la pauvreté qui s’accroit dans le monde mais aussi en France, le taux de chômage qui stagne à des niveaux importants, bref…la liste est loin d’être exhaustive.
Je ne vais pas vous faire une énumération à la Prévert des choses qui devraient aller mieux dans le monde, cela ne servirait pas à grand-chose.

Néanmoins ceci a l’avantage de permettre d’expliquer que le phénomène de la mondialisation impacte évidement l’activité économique de notre pays.

Nos politiques doivent prendre en compte plusieurs paramètres qu’ils ne maîtrisent pas toujours ; il existe les contraintes mondiales, européennes, mais aussi et surtout celles de la finance avec ses lobbyings incontournables !
Et en plus comme si cela ne suffisait pas il y a aussi notre déficit public. Pour rappel environ 2 100 milliards d’euros à fin 2017, cela représente plus de 30 000 euros de dette par habitant, c’est plus parlant ainsi ; rien que le remboursement des intérêts annuels c’est la bagatelle de 42 milliards, soit 6 fois plus que le budget de la justice.
Les taux d’intérêts sont bas et souhaitons qu’ils le restent si  nous ne voulons pas voir exploser un peu plus le système financier.
Depuis 40 années successives la dette ne cesse d’augmenter et ce malgré les gouvernements qui se sont succédés.

Aujourd’hui celui qui est en place envisage fermement de s’y attaquer pour inverser cette courbe démoniaque…
C’est louable, mais cela ne pourra se faire sans des efforts importants, voir douloureux qui vont inévitablement aussi impacter nos collectivités.
L’on ne veut pas parler de politique d’austérité car c’est ce que l’on appelle « un mot noir » synonyme de pessimisme, de recul….alors l’on parle plutôt d’une politique de réduction des coûts, de budgets contraints ; c’est la « chasse au gaspi » dans les ministères avec pour certains de belles baisses budgétaires. Mais alors, comment faire aussi bien, voire mieux avec moins d’argent dans les caisses…le choix a été fait depuis déjà plusieurs années, de centraliser, rationaliser en mutualisant certains moyens, mais aussi et surtout se désengager de certaines charges devenues insupportables pour l’état.
C’est ainsi Mesdames et Messieurs que nous nous retrouvons dans nos régions, nos départements, nos collectivités, nos communes avec des charges nouvelles qui ne sont pas toujours financées ou qui risqueront de ne plus l’être.
Alors l’équation est simple mais pourrait s’avérer fâcheuse ; c’est-à-dire que si nous voulons développer, voir ne serait-ce que maintenir nos services, il va bien falloir trouver en face un mode de financement. Si nous constatons une baisse durable des dotations, comme du système de subventionnement en général, la seule variable d’ajustement sera  l’impôt ou alors la baisse des charges ; mais qui dit baisse des charges dit aussi bien souvent baisse du service au public. Vous allez me dire oui mais la mutualisation des moyens dans tout cela, elle ne doit pas servir justement à faire baisser les charges…et bien si, c’est l’idée !
Mais bon, pour l’instant ce n’est pas vraiment sensible.

Alors si maintenant nous parlions du bilan Communal de l’exercice passé … tout d’abord, côté informations financières et budgétaires, les arrêtés 2017 n’étant pas encore finalisés, nous ne pouvons à ce stade vous le décliner ; mais je suis très à l’aise pour vous assurer que ce dernier bilan ne présentera pas de sujets d’inquiétudes tant en fonctionnement qu’en investissement.

Il est vrai que nous n’avons pas à Villefagnan de grosses structures génératrices de frais de fonctionnements importants, donc moins d’infrastructures, moins de frais fixes !
Notre trésorerie reste bien équilibrée et parfaitement saine. Je m’engage devant vous à une obligation de moyen pour poursuivre cette trajectoire.

Le budget primitif 2017 dévoilé dans notre journal Municipal de juin dernier prévoyait une section de fonctionnement à 1 645 039 euros et une section d’investissement à 832 608 euros. Ce montant important en investissement provient principalement de notre projet de « réhabilitation du centre bourg ». Ce dernier interviendra en plusieurs tranches, ceci afin de « lisser » les coûts sur plusieurs années mais aussi pour optimiser les subventions éligibles au projet.
Ce dernier qui va comporter plusieurs phases sera principalement financé par l’emprunt ainsi que par diverses subventions (état, région, département). 

La première tranche comprend l’aménagement de la rue du Dr feuillet, le pourtour des halles, l’accessibilité de la Poste ainsi qu’une partie du revêtement de la place Edgard Saulnier. Le total estimé de cette 1ère tranche ressort à 465 690 euros avec travaux, maîtrise d’œuvre et études comprises. Nous avons pris un peu de retard par rapport au calendrier initial qui devait voir les travaux débuter courant janvier, en réalité, ce sera plutôt sur avril. L’appel d’offres est d’ailleurs en cours de constitution.
Je souhaiterais juste ouvrir une parenthèse, en effet, à l’instant, je viens de citer le nom d’Edgard Saulnier, sachez que si je suis là devant vous ce soir en tant que Maire de Villefagnan, c’est évidemment aussi grâce à lui ; en effet, c’est Edgard qui en septembre 2000 m’a contacté pour figurer sur sa liste ; en mars 2001 il me proposait au poste d’adjoint,… la suite vous la connaissez…en tout cas j’ai vraiment une pensée pour lui ce soir…Cet homme avec ses 5 mandats en tant que Maire, fervent défenseur de la cause publique marquera à jamais l’histoire de Villefagnan et c’est en ce sens que je souhaite lui rendre hommage…je referme la parenthèse !

Maintenant, des exemples de nos principales réalisations, hormis les traditionnels travaux d’entretien de voierie et de bâtiments, nous avons :

  • Dans un but à la fois de dissuasion et de répression, fait installer 3  caméras vidéo numériques au niveau des halles ; d’ailleurs, nous en prévoyons d’autres à l’avenir. En effet, comme d’autres Communes Villefagnan n’est pas épargné par les vols, dégradations et autres incivilités. Avec ce système de vidéo-protection, nous pouvons ainsi travailler en étroite collaboration avec la gendarmerie de Villefagnan qui pourra si nécessité réaliser une extraction de certaines séquences vidéos.
    Des panneaux « Commune sous Vidéo-protection » vont être disposés aux 6 entrées de bourg. Nous espérons ainsi, voir assez rapidement diminuer le nombre de vols et autres dégradations.
     
  • Dans le cadre du développement durable, nous avons réalisé le changement des éclairages de certains bâtiments publics, comme les halles, la mairie et nous allons continuer sur 2018 avec la salle des fêtes, les salles d’expositions et de réunions et en règle générale sur tous les bâtiments communaux. En effet, nous sommes de plus en plus sensibles aux problématiques liées à l’environnement ainsi la Commune souhaite montrer l’exemple.
     
  • Nous envisageons également avec l’aide du SDEG (syndicat départemental d’électricité et de Gaz de la Charente) de réaliser une étude pour un passage aux LED de l’éclairage public.
     
  • Nous avons préempté une ancienne maison d’habitation grand-rue avec un terrain d’environ 3 500 m2 pour y faire un parking mais aussi avec un projet de construction à la clef ; si toutes les conditions sont réunies pourquoi pas à l’avenir une maison de santé par exemple…
     
  • Nous sommes également en train de procéder à l’acquisition d’une parcelle jouxtant ce terrain afin de pouvoir y réaliser une entrée à double sens de circulation au niveau de la caserne de gendarmerie ce qui permettra ainsi aux véhicules de se garer à deux pas des commerces pour accéder à pied directement dans le bourg. En effet, le parking se situera à proximité de la Grand-Rue.
     
  • Concernant le lotissement de la Chapelière, nous avons vendu 2 terrains, il en reste donc encore 15 à céder au prix TTC de 17 euros le m2 et ce, entièrement viabilisés…
     
  • Nous étudions aussi un projet d’acquisition immobilière en centre bourg afin qu’une structure extérieure puisse y implanter 5 à 6 logements destinés à une population de retraités parfaitement autonomes. La commune ne financerait que l’acquisition, la réhabilitation totale du bien serait à la charge du promoteur. Mais sur ce projet,  nous en sommes vraiment aux balbutiements.

Nos projets 2018 et futurs sont nombreux et assez variés ; hormis les importants travaux de réhabilitation du bourg et la mise en accessibilité, nous aurons très rapidement à nous pencher sur le dossier de la station d’épuration ; d’ailleurs des études sont déjà lancées sur le sujet et nous sommes en attente des résultats du cabinet d’expertise.

Du côté des ressources humaines, nous allons devoir dans les prochains mois recruter une personne sur un poste d’adjoint administratif en remplacement d’un futur départ à la retraite.
Il va falloir également reprendre l’étude des dossiers de nos 4 contrats aidés qui ne pourront pas à l’échéance de leur contrat respectif être tous transformés en CDI.
Si nous ne voulons pas trop augmenter la masse salariale, nous devrions être en mesure d’en valider 1 sur 2 mais peut-être sur une base de 35 h au lieu de 24 actuellement. Mais ceci reste à l’état d’étude.

Puisque nous sommes sur le volet RH, j’en profite également ici ce soir pour remercier notre personnel de service, nos agents techniques ainsi que nos secrétaires pour l’accomplissement de leur mission sur l’année passée.

Dans les choses à mettre en place très rapidement, je souhaite que l’on puisse trouver un référent dans chacun de nos villages ; ceci permettra une meilleure fluidité et efficacité dans la communication. L’on fixera avec tous les référents un rythme de 3 ou 4 réunions par an.
Un adjoint sera d’ailleurs chargé de piloter ce dossier.

Je vais sur le 1er semestre 2018 organiser 3 réunions d’échanges avec différents secteurs d’activités économiques mais aussi médico-sociales ; c’est-à-dire une avec les commerçants, artisans et PME ; une autre avec les professions libérales, et la dernière avec le secteur agricole.
Ceci me semble important afin que nous puissions, d’une part établir un diagnostic et par la suite construire des projets cohérents et en phase avec les attentes des professionnels.

Pour parler aussi de nos associations car comme nos forces économiques elles constituent en quelque sorte la vitrine de la commune. Là aussi il va falloir rester vigilant et fédérer les bénévoles qui, bien souvent, trop souvent, sont peu nombreux pour assurer leurs missions.
Alors phénomène de société où l’individualisme est devenu la règle ? Probablement pas…mais il va falloir travailler ce volet là également car oui, et c’est un constat, de moins en moins de jeunes actifs s’investissent dans les associations. Ceci est dommage et dommageable pour tout le monde.

Je voudrais désormais vous parler un peu de démographie, alors qu’un recensement est actuellement en cours sur notre commune, nous constatons à Villefagnan un delta très important entre les décès et les naissances ; vous avez d’ailleurs sur le dernier bulletin municipal un encart sur l’état civil avec le nombre de décès, de naissance et de mariage.

Ce delta est à moduler avec un nombre de décès dont la grande majorité est issue de l’EHPAD du Clos des Tours ; en réalité il y a systématiquement un renouvellement de résidents par de nouveaux arrivants à la maison de retraite ; nous avons également toujours des nouveaux habitants qui compensent les départs.

Je tiens également ce soir à féliciter nos amis venus de Grande-Bretagne qui permettent à nos villages mais aussi au bourg de Villefagnan de créer un élan supplémentaire de dynamisme socio-économique.

Puisque l’on est sur le volet économique, je voudrais insister sur l’absolue nécessité de maintenir à l’avenir un commerce d’alimentation sur Villefagnan.

A ce sujet notamment, et après la réunion d’échanges avec les commerçants je prendrai contact avec la chambre de commerce d’Angoulême afin de pouvoir peut-être en faciliter les démarches.
L’objectif prioritaire de ces prochaines années va véritablement être le maintien, voir le développement du tissu économique local ; alors j’entends par ici, par-là, Villefagnan se meurt… Je ne vais pas être aussi pessimiste que ceux-ci ! Je vous assure que beaucoup de Communes de notre taille souhaiteraient posséder les mêmes atouts que Villefagnan et ce, sur beaucoup de points.

Nous avons également la chance d’avoir un atout touristique important avec notre base de loisirs, notre magnifique site du moulin, un camping à la ferme, des maisons d’hôtes… notre patrimoine historique etarchitectural est aussi intéressant et nous devons continuer à l’exploiter et à le mettre en valeur.
Par contre, oui comme nombre de communes rurales, nous avons en quelque sorte une épée de Damoclès au-dessus de la tête. Je suis clairvoyant sur le sujet et oui il va falloir lutter d’une main ferme et « montrer parfois les dents » comme nous l’avons d’ailleurs déjà fait à maintes reprises (je pense à la poste, à la gendarmerie notamment, au collège plus récemment).
Concernant notre collège nous n’accepterons pas l’inacceptable, le collège de Villefagnan doit perdurer dans sa forme actuelle.
Je balaye d’un revers de manche les arguments qui viseraient à dire que pour une plus grande mixité, pour de meilleurs résultats il faudrait des collèges qui dépassent les 200 élèves !!!!!!
Pardon, mais c’est une boutade, l’on voudrait nous faire croire l’incroyable… faut-il en rire ou en pleurer ?
En réalité, personne n’est dupe, l’on envisage de supprimer des « petits » collèges car ils auraient désormais un coût de fonctionnement trop important et l’on pourrait peut-être faire des économies en les regroupant !
Oui Mesdames et Messieurs, les bonnes conditions d’éducation et de réussite de vos enfants ou petits-enfants ont un coût !.... et alors ? Pensez-vous qu’ils réussiront mieux dans de plus grosses unités avec des temps de trajets allongés et de la fatigue à la clef ? Je pose la question…
Et puis pour une Commune, un collège qui disparait, c’est un peu comme une mort annoncée, c’est l’effet boule de neige, la dégringolade à tous les niveaux ! Alors il faudra que chacun prenne ses responsabilités et ce, de l’état jusqu’au département, mais sachez que nous resterons vigilants et très mobilisés. À l’échelle de notre CDC et du territoire, il y a aussi des batailles à mener, je pense au TGV qui ne daigne plus s’arrêter à Ruffec et qui oublie d’ailleurs aussi trop souvent la gare d’Angoulême.
Nous devons là aussi bien évidemment être solidaires et mobilisés, tout comme pour l’hôpital de Ruffec qui doit continuer de vivre avec des moyens nécessaires pour justement continuer à sauver des vies, nos vies… Il faut que chacun d’entre nous prenne conscience de l’importance, je dirais même de l’extrême urgence qu’il y a tout simplement à maintenir en vie notre hôpital de proximité !
De façon plus générale, le message que je souhaite aussi faire passer ce soir, est un message essentiel à mes yeux, nous aurons du mal à fédérer si nous ne parlons pas toutes et tous d’une même voix. Pour défendre les grandes causes comme pour bâtir de grands et beaux projets, il faut souvent faire abstraction des clivages qui trop souvent nous freinent, voir nous divisent.
En tout cas pour Villefagnan, sachez que ma seule politique sera une politique économique et sociale qui sera axée sur l’intérêt général de notre Commune et ce, en collaboration avec notre CDC Val de Charente, le Département ainsi que des services de la Préfecture.
Nous devrons sans cesse être dans l’anticipation, dans le mouvement, et appliquer une politique volontariste afin d’éviter les nombreux écueils qui vont jalonner notre route.

C'est sur ces mots, qui témoignent de mon engagement et de ma volonté d'accompagner au plus près les Villefagnanaises et les Villefagnanais, qu’au nom des élus qui m’entourent au sein du Conseil Municipal et qui tous font preuve de dévouement pour gérer au mieux les intérêts de notre commune, je désire vous souhaiter en cette nouvelle année 2018 mes meilleurs vœux de santé et de bonheur, pour vous même et vos familles avec une pensée particulière pour tous ceux qui souffrent et que les aléas de la vie n’épargnent pas.

Avant de conclure, je souhaiterai à nouveau remercier tous les élus présents ce soir, les représentants de la gendarmerie, des services de secours, des diverses administrations, tous les acteurs de la vie économique et sociale, les présidents d’associations ainsi que tous les habitants de Villefagnan et encore une fois, je vous souhaite à toutes et à tous le meilleur pour 2018 !!!!!

Merci encore à vous d’être venus aussi nombreux ce soir !

 

 

Commune de Villefagnan - villefagnan.jpgCommune de Villefagnan - villef_1.jpg